Avec la publication, ce lundi 2 mars 2020 de la liste définitive des candidats aux municipales et leurs numéros d’affichage, le moins que l’on puisse dire, c’est que les dés sont jetés. Plus question de reculer pour tout ceux qui ont déposés leurs listes en préfecture, même si Si certains en sont encore à se demander s’il fallait y aller ou pas

Au regard de la liste publiée par la préfecture, les villes de plus de 1000 habitants ont, semble-t-il fait le plein des candidatures. Beaucoup de duels en perspectives et parfois des listes uniques. On va suivre avec beaucoup d’attention, les performances des sortants face à ceux qui, à la tête de l’opposition municipale, leur ont donné du fil à retordre pendant six ans, ou découvrir de nouvelles têtes de listes. Les villes de plus de 10000 habitants devraient focaliser l’attention des médias. Montereau, Melun, Dammarioe-les-Lys, Le Mée-sur-Seine et ou Vaux le Pénil seront sous les feux de projecteurs.

 

 

A Monterau, Yves Jégo joue gros. L’ancien maire s’est lancé à la reconquête de sa mairie qu’il a volontairement laissé entre les mains du sortant James Chéron il y a deux ans. Saura-t-il rééditer l’exploit de 2014 avec une réélection dès le premier tour? Rien n’est moins sûr avec les 6 listes qu’il aura en face : Celle de Pothin Libie, d’Auclair Henry, de Steinmess Rambert ou celle de Belaghlem Nadia. Monterau, sera donc l’une des villes à suivre avec beaucoup d’attention

 

Du côté de Melun, Louis Vogel « Melun pour Vous » aura face à lui trois listes dont celle conduite par son ancienne adjointe Ségolène Durand « Réinventons Melun – notre Ville », investie par LR. Un rapprochement entre ces deux listes est-il possible entre les deux tours? rien n’est exclu et seul l’avenir nous le dira.

 

En attendant la liste de gauche de Bénédicte Monville de Cecco « Bien Vivre à Melun » est sur tous les fronts pour séduire notamment les quartiers de la ville préfecture, du Nord au Sud. Un électorat que viserait aussi Djamila Smaali – Paille « Espoir Melun ». la liste Lutte ouvrière, fidèle à sa tradition la jouera solo, alors qu’elle aurait pu faire alliance avec les forces de gauche de la liste Bien Vivre à Melun.

 

On retiendra aux vues des duels attendus, qu’un certain nombre de villes devrait connaître le nom de leur nouveau maire dès le soir du premier tour. C’est en tout cas, le souhait de Franck Vernin, maire-sortant du Mée sur Seine, qui aura face à lui,

Signalons que ce scrutin est double, puisque toutes les listes comptent en leur sein, des noms des candidats aux intercommunalités. Premier tour le 15 mars et second tour le 22 mars 2020. Joseph Pululu