La communauté congolaise de Seine-et- Marne a perdu un de ses illustres représentants ce 10 avril en la personne de Honoré Ziko Mayele Kozi Fuaktinua. « Honorable » était son surnom. Un décès qui a jeté l’émoi au sein de la communauté congolaise, qui ne cesse de compter ses morts; plus d’une cinquantaine déjà.

Cela a commencé dans les milieux des coiffeurs de Chateau Rouge avec en tête de liste Mos Mossengo, suivi de Papy Kanza et dernièrement Papa Boboto chez les hommes. du côté des femmes, c’est la mort de Loris la Congolaise qui a créé le choc, suivi de celle de Jessy B, la coiffeuse de Villeneuve Saint Georges. Du côté de Melun et Fontainebleau nous pleurons encore Jean , Blackson Toko et Nteko, tout comme notre ami d’Epinay Simon Matumona, beau-frère de Pépé felly parti lui aussi cette semaine. Comme si cette épidémie du covid-19 ne visait que notre communauté, bien qu’elle ne fasse pas de distinction. C’est dans cette ambiance morose que la nouvelle du décès de Ziko Mayele Kozi est tombée ce vendredi 10 avril 2020 à la mi-journée.

Ziko Mayele Kozi « Honorable » était une figure incontournable au sein des congolais de Paris et ses environs. Chanté par les musiciens en tournée en France dont Karmapa, ce garçon sympathique avec sa grosse voix, sa bonne humeur contagieuse ne laissait personne indifférent. Il était de très bonne compagnie; et contrairement à ce qu’on peut s’imaginer, il ne buvait pas d’alcool. Ziko Mayele Kozi était une vraie force de la nature, du haut de ses 1.90m, un poids lourd qui en imposait juste par sa présence. C’était un peu notre juge de paix de Melun à Montereau. Sympathique était un rassembleur, un véritable trait-d’union au sein de la communauté congolaise de Melun en particulier et de la Seine-et-Marne en général. Sa disparition est une vraie perte aussi bien pour nos familles que pour nos associations.

Membre fondateur de l’association Médiation – Famille – Intégration, Ziko Mayele Kozi est celui qui à ouvert à Radio MANGEMBO, les portes de Melun, pour notre installation à l’Almont. en effet il sera notre « avocat » auprès des BAYEBA TE, l’association-phare des congolais et de la SAD de Léon Ndjau. Va mon ami KOZI FUAKATINUA, cette fois tu n’as pas pu « fuir » la mort comme ton nom l’indique, je ne t’oublierai jamais.